Daouda Dembélé

Natif de la Côte d'Ivoire, Daouda Dembele est diplômé  en Administration des Affaires de l'école technique et professionnelle de l'Université de Saint Boniface, à Winnipeg (Manitoba).

Daouda Dembele complète ses études secondaires au Caire (Égypte), où il vit ses premières expériences théâtrales avec la troupe estudiantine malienne (Tougan La Djeli). Avec cette troupe, Daouda effectue plusieurs voyages au Moyen Orient dans le cadre de l'animation cultuelle touristique, notamment en Israël, en Arabie Saoudite, au Maroc et au Soudan.
 En 1993, Daouda Dembele immigre au Canada et s’installe au Manitoba.  Il poursuivra ses études universitaires et se joindra à l’équipe du théâtre universitaire de l'Université de Saint-Boniface, Les Chiens de Soleil. C’est avec cette troupe qu’il aura l’occasion de jouer dans plusieurs pièces théâtrales comme comédien. En 1997, il fait ses débuts en mise en scène avec la célèbre pièce du Martiniquais Aimé Césaire, La Tragédie du roi Christophe.
Ce n’est qu’en 2000 que Daouda s'investit dans l’écriture et il commence par une adaptation intégrale de la pièce très connue du Sénégalais Birago Diop, L'os de Mor Lam.
En 2007, Daouda rejoint le théâtre du Cercle Molière (Manitoba), le plus ancien théâtre francophone du Canada, où il interprète le rôle de l'archevêque Gougouni Badada dans la pièce Les lions et leurs ponts, écrit par le dramaturge franco-manitobain Glenn  Joyal. Puis, en 1998, Daouda remonte sur les planches du théâtre du Cercle Molière, et sous la direction du célèbre metteur en scène et directeur artistique franco-manitobain Roland Mahé, il interprète le rôle qu’avait si bien incarné le comédien américain Morgan Freeman dans la pièce En conduisant miss Daisy. Cette pièce remportera plusieurs prix canadiens et Roland Mahé remporte le prix de la meilleure Mise en scène du Conseil des arts du Canada en 1998.
En 2010, vu  la hausse de la population immigrante  francophone au Manitoba, Daouda décide de cofonder avec Mr Ben Marega et Papa N'diaye du Senegal, Bintou Toure et Demba Traore du Mali et Lacina Dembele de la Côte d'Ivoire, la Troupe ambigüe du Manitoba. La troupe a deux objectifs : d’une part, divertir les nouveaux arrivants et faciliter leur intégration dans leur nouvelle  communauté. D’autre part, elle cherche aussi à sensibiliser la communauté manitobaine en ce qui concerne la réalité que vivent  leurs nouveaux voisins, c’est-à-dire les immigrants francophones.
Depuis la création de la Troupe ambigüe du Manitoba, Daouda a écrit et produit quelques pièces théâtrales dont : L'Amitié (2010) Kalifa L'Immigrant (2012) et une version plus élaborée de Rolihlahla Mandela (2014).
Poursuivant son travail de la promotion du français et de l’intégration des nouveaux venus dans le milieu francophone minoritaire de Winnipeg, Daouda remonte sur les planches du théâtre du Cercle Molière en mars 2016 comme comédien pour interpréter plusieurs rôles dans une adaptation de la pièce intitulé L' Ennemi du peuple, de  l'écrivain franco-manitobain Rhéal Cenerini.


Facebook


Avis

NOUVEAUTÉ